Laïka, le jour où les russes ont envoyé une petite chienne dans l'espace (sans billet de retour)

Publié le par Chiarastory

La chienne Laïka (du russe : Лайка, « petit aboyeur ») est le premier être vivant connu mis en orbite autour de la Terre. Elle a été lancée par l'URSS à bord de l'engin spatial Spoutnik 2 le 3 novembre 1957, presque un mois jour pour jour après le lancement du premier satellite artificiel Spoutnik 1. Il s'agissait vraissemblablement d'une petite chienne croisée husky - terrier, errant dans les rues de Moscou.

Laïka mourut environ 7 heures après le lancement, du stress et de surchauffe, probablement due à une défaillance du système de régulation de température. La vraie cause de sa mort ne fut révélée que plusieurs décennies après la mission. Les versions qui subsistèrent jusqu'aux révélations d'Eugène Ilyn (IMBP) en novembre 1997[2] et du docteur Dimitri Malachenkov en 2002 affirmaient qu'elle était morte en consommant de la nourriture empoisonnée — qui avait été préparée pour lui éviter de souffrir de la chaleur lors du retour de Spoutnik 2 dans l'atmosphère — ou d'asphyxie à l'épuisement de ses réserves d'oxygène[3].

La capsule spatiale se consuma le 14 avril 1958 en rentrant dans l'atmosphère terrestre.

Malgré la mort de Laïka, l'expérience prouva qu'un être vivant pouvait survivre à un vol en orbite autour de la Terre et subir les effets de l'apesanteur. La mission Spoutnik 2 prépara le terrain pour le vol spatial de l'Homme en fournissant aux scientifiques les premières données sur les réactions des organismes vivants dans l'espace.

Publié dans Animaux domestiques

Commenter cet article