La pêche au thon rouge interdite

Publié le par Chiarastory

Les thons rouges sont les plus grosses espèces de thon qui existent. Ils sont menacés depuis des années par la surpêche. En effet, ils sont très prisés des japonais pour la confection de sushis. De grandes quantités sont destinées à l'export, à destination du Japon, qui a lui, quasiment épuisé ses ressources. De plus, le thon est péché pendant la période de reproduction, puisqu'à cette occasion, les individus se regroupent, et son plus faciles à capturer.


Mercredi, à minuit, l'Union européenne a pris la décision d'interdire totalement la pêche du thon rouge dans les eaux de la mer Méditerrannée, ainsi que dans l'Atlantique Est. Cette décision est selon elle nécessaire pour préserver les stocks de thons rouges. La session de pêche devait normalement durer jusqu'au 15 juin... la décision d'avancer la date laisse donc penser que le situation est encore plus alarmante que ce que l'on imaginait jusqu'alors...


Les thoniers refusent de quitter leur zone de pêche, car selon eux, les quotas n'ont pas été atteint, comme l'affirme l'union européennes. Ils argumentent que 62 % des quotas ont été réalisés seulement. Le thon rouge n'a pas fini de faire parler de lui et couler de l'encre... et l'économie n'a pas fini de passer encore et toujours avant l'écologie et la logique... Triste monde ?

 

leurope-veut-interdire-la-peche-du-thon-rouge.jpg


Publié dans Dans nos assiettes

Commenter cet article

Bragance 15/06/2010 22:35


Honteux!!
C'est à se demander où va ce monde. Tout cela me dégoute au plus haut point.
Bragance


Heart Of Wild 15/06/2010 11:08


Triste monde effectivement. Les pêcheurs arrêteront sans doute de pêcher quand il n'y en aura plus, et ils ne pourront s'en prendre qu'à eux..


Lola 12/06/2010 15:43


Dégoûtant, honteux, consternant ... La liste est longue


jey 12/06/2010 00:56


oui, triste monde! tout ça fait écho au gars de Greenpeace harponné par les thonniers avec une ancre la semaine dernière après sa tentative de lester les filets pour les faire céder...