Avis n°7 : De quels tests parle t-on ?

Publié le par Chiarastory

"Cela dit, il ne faut pas confondre les tests qui sont faits pour tester le produit et les tests qui sont réalisés pour voir dans quelle mesure les produits sont dangereux dans l'environnement par exemple. Pour les premiers si je ne m'abuse il y a une loi qui interdit ces tests sur les mammifères ; cependant un nouveau modèle risque de se développer : le poisson. Et là des questions se posent quant au fait de pouvoir sacrifier des poissons plutôt que des mammifères. En quoi ces animaux seraient moins sensibles ?
[...]"

Pour fixer les choses, je ne parle sur ce blog, que d'expérimentation animale dans le domaine des cosmétiques, et pas de tests de façon globale. J'entends par là aborder les tests de tolérance qui sont effectués sur les animaux, pour en déduire ensuite les effets sur l'Homme... Je ne peux résister à l'envie de citer encore une fois cette phrase oh combien sensée, que l'on lit un peu partout concernant les manquements de la vivisection "Aucune espèce animale n'est un modèle biologique fiable pour une autre."

Aucune loi n'interdit l'utilisation des mammifères dans les tests cosmétologiques, en revanche, les tests de produits cosmétiques finis sont interdits en Europe depuis 2004. Pour ce qui est des ingrédients, ils sont encore largement testés sur des rongeurs, lapins, voire même sur des chiens. Seuls les grands singes sont épargnés depuis septembre 2007, grâce aux votes des députés européens. On a enfin réalisé qu'avec plus de 99 % de cariotype en commun, cela posait un sacré problème éthique de disséquer notre cousin... fusse t-il poilu et non-doté de la parole...

Les poissons eux aussi sont largement utilisés en vivisection. Ce sont même les premiers animaux en nombre, à être "consacrés" aux tests sur le vivant. En 2005, la Comission européenne dévoilait le nombre d'animaux sacrifiés en Europe. Il était de 12,1 millions (environ), dont 2,3 millions rien que pour la France, qui se classe tristement en tête des pays européens pratiquants la vivisection... Notre fameuse industrie du luxe ne sent pas toujours bon le parfum...

La France est suivie de près par le Royaume-Unis, et l'Allemagne. A eux trois, ces pays totalisent près de la moitié des animaux sacrifiés dans les laboratoires européens... de quoi faire réfléchir...





Publié dans Vos avis

Commenter cet article

jérémie 12/04/2009 23:23

"...disséquer notre cousin... Fût-il poilu..."
Ce sera mieux ainsi...

Camomille 08/02/2009 15:54

Je ne comprends vraiment pas pourquoi on épargne plus les grands singes que les autres animaux.. Ils ont des remords mais qu'à moitié alors..
Les scientifiques savent bien, comme vous le dites, que "Aucune espèce animale n'est un modèle biologique fiable pour une autre."
Les tests sont inutiles sur les animaux, ça engendre de la souffrance et ne prouve rien sur les effets que les produits ont sur l'homme..

Mais alors ils arrêtent sur l'espèce la plus proche de l'homme. Je suis contente de cette décision, mais pourquoi continue t'on alors sur les autres animaux?
Leur problème éthique, c'est juste car le singe est proche de nous..? Non je ne les comprends pas. C'est une absurdité à mes yeux.

love bill 15/12/2008 21:18

Bonjour Chariastory et Bienvenue dans la communauté "Développer le végétarisme" !

Anaelle 15/12/2008 17:52

Grrrr l'abolition de la vivisection n'induirait pas pour autant les tests sur l'Homme !! Ce raccourci douteux commence à me taper sur le système, je dois le dire !!

Je vous renvoie à la rubrique "méthodes alternatives". Et pour faire simple, sachez qu'il existe de nouveaux protocoles de tests, notamment sur des cultures in vitro, de la peau humaine reconstituée, ou récupérée de la chirurgie esthétique.
De plus, les ingrédients déjà testés par le passé n'ont plus à l'être, tout comme les composants naturels.
L'intérêt de ce blog est de dire qu'il existe déjà des marques qui n'ont plus recours à la vivisection ; que la vivisection est tout sauf une fatalité ; qu'il faut se renseigner pour connaître les marques "clean" et les encourager.

Anlis 15/12/2008 16:22

Cela dit, je ne suis pas pour les expérimentations animales, mais bon, faut pas se cacher, les tests ne pourront pas être effectués sur l'homme (pbs ethiques et autorisation préalable)
Et les grandes firmes ne peuvent pas se permettre de mettre sur le marché un produit qui risque de poser de graves pb économiques et éthiques.
Après faut faire bouger les choses mais bon faut pas pour autant en perdre le respect pour les idées des autres et savoir écouter tout le monde pour avancer !