Sauter le pas sans risques

Publié le par Chiarastory

Aux yeux de certains de mes lecteurs, je suis un peu trop partial sur le sujet du végétarisme. Alors, comme j'accorde de l'importance à vos avis quoi qu'on en dise, j'ai décidé de mettre les points sur les "i" à ce propos.

Le végétarisme est un mode de vie à part entière, qui signifie que la personne renonce à la consommation de chaires animales (viande et poisson). Il peut présenter des carences comme tout régime alimentaire. C'est à dire que les personnes mangeants de la viande, tout comme les végétariens peuvent souffir de carences.

Souvent, le régime végétarien s'il est mal équilibré peut apporter des carences en fer, en vitamine B12 et en protéines. Mais il faut savoir que les diététiciens le reconnaissent comme parfaitement "équilibrabre", et sain.

Pour trouver les protéines on peut se diriger vers le soja, les oeufs, les produits laitiers.

Pour ce qui est de la vitamine B12, elle n'est présente dans aucun végétal, et nos besoins sont très faibles. Elle se trouve dans les produits laitiers et les oeufs. On en trouve aussi dans la levure de bière (Gerblé par exemple) à saupoudrer sur les salades, les yaourts en guise de complément car la levure de bière à elle seule ne suffit pas.

Enfin, pour le fer, c'est la carence la plus répandue chez les VG, puisque le fer est surtout présent dans la viande rouge et les poissons gras. On trouve cette substance dans les noix, les légumes verts foncés, les fruits secs, les céréales. Le café et le thé diminuent son absorbsion, tandis que la vitamine C la facilite. Manger des fruits riches en vitamine C ou des comprimés de vitamine C peut donc aider à équilibrer les apports en fer.

Contrairement à ce que l'on peut croire, le végétarien ne se nourrit pas que de salade, ce qui serait en effet carencé et terriblement ennuyeux. Il est important de manger des féculents, et des céréales (pain complet, kellogs, etc).

Publié dans Dans nos assiettes

Commenter cet article