Méthodes alternatives : quelques exemples

Publié le par Chiarastory

Des alternatives fiables

Il
existe des alternatives aux tests sur les animaux. Ces méthodes sont beaucoup moins barbares. En voici quelques-unes :

- L'
utilisation de cultures cellulaires et tissulaires. On peut les obtenir à partir de simples prélèvements post-mortem, de placentas... Ces méthodes ont été et sont utilisées dans de nombreux grands combats comme la recherche contre le cancer et le SIDA.

- Les micro-organismes. Nous partageons de nombreux points communs avec certains d'entre eux comme les bactéries et les levures. nous avons, par exemple, la même base génétique (ADN) que les bactéries.

- La modélisati
on sur ordinateur. Avec les ordinateurs surpuissants nous sommes capables d'établir des modèles et de prévoir les effets des substances chimiques sur notre organisme.

-
Les tests sur des cobayes humains volontaires. Les cobayes sont volontaires pour effectuer des tests pouvant donner des résultats beaucoup plus fiables que les tests sur les animaux. Bien entendu, il s'agit de tests différents de ceux menés sur les animaux. Pas question de torturer un être vivant à la place d'un autre !

Le commissaire européen Janez Potocnik réaffirmait récemment l'urgence de développer ces méthodes alternatives pour avancer d'un point de vue réglementaire. Le retard pris s'explique selon lui par le manque de ressources dédiées à ces recherches et le défaut de communication entre industriels, chercheurs et législateurs. A date, seules huit méthodes sur trente proposées par le Centre Européen de Validation des Méthodes Alternatives ont été approuvées galement. On comprend que ce n'est pas le manque d'alternatives qui freine le développement de ces méthodes sans souffrance animale mais bien le manque de volonté des industriels et de la recherche.

S
ources : http://blog.mademoiselle-bio.com/index/2007/11/14/285-les-tests-sur-les-animaux-au-passe-ou-au-present





Commenter cet article