Clarins utilise des matières premières testées...

Publié le par Chiarastory

"Chère Mademoiselle,

Je donne suite à votre e-mail et vous en remercie. Pour répondre à votre question,Clarins ne réalise ni ne mandate aucune étude faisant appel à des animaux sur les produits finis, conformément à la réglementation européenne en vigueur.

Dès 1988, Clarins a remplacé les méthodes d'expérimentation animale par des méthodes alternatives utilisant des modèles cellulaires pour l'évaluation des produits finis. En plus de ces méthodes in vitro, l'innocuité des produits est assurée par la parfaite connaissance des matières premières utilisées et bien entendu des tests d'usage réalisés auprès d'utilisatrices volontaires.

Pour la conception de ses produits, Clarins achète des ingrédients auprès de fournisseurs, pour la plupart européens, qui se conforment à la réglementation européenne (Directive 76/768, 7° amendement) et privilégient des méthodes alternatives. Pour chaque matière première, Clarins demande à ses fournisseurs un dossier de sécurité mais n'exige aucune étude sur l'animal.

Le dossier toxicologique de chaque ingrédient est ensuite soumis à un expert toxicologue européen inscrit à l'ERT (European Register of Toxicology) qui valide l'utilisation de cet ingrédient dans les produits cosmétiques et en est garant.

Très sincèrement,

M. L.

Responsable Conseils Clientes"

Conclusion : Comme toutes les marques, Clarins ne teste pas ses produits finis, puisque c'est interdit par la loi, mais a recours à des fournisseurs qui peuvent avoir recours aux tests. Une réponse qui aurait pu rassurer un consommateur non-averti... Rappelons que certaines marques comme The Body Shop, Le Petit Olivier, ne se fournissent plus qu'auprès d'entreprises qui ont renoncé aux tests sur le vivant. D'autres méthodes sont possibles. Il ne suffit plus de les favoriser, mais de les utiliser et d'en faire la norme.

Commenter cet article