Carrefour - Matières premières testées

Publié le par Chiarastory

Levallois, le 25 septembre 2007

Référence : 440465
Objet : Tests sur produits cosmétiques, d'hygiène corporelle et détergents aux marques d'enseigne du groupe Carrefour (Carrefour, Champion & Grand Jury)

Mademoiselle et chère cliente,

Vous nous avez demandé, dans votre e.mail, si les produits cosmétiques à nos marques sont testés sur les animaux.

Nous vous remercions de l'intérêt que vous manifestez pour nos marques d'enseigne et nos produits. Soyez assurée, Mademoiselle, que nous sommes attentifs à toutes vos remarques.

Pour garantir à nos clients une totale innocuité lors de l'utilisation de nos produits cosmétiques, et afin de répondre à la réglementation en vigueur, les produits finis cosmétiques à nos marques sont soumis à des tests de tolérance.

Il s'agit d'une succession de tests in vitro puis cliniques effectués sur des panels de personnes volontaires. Tous ces tests sont encadrés par des dermatologues et réalisés par des instituts spécialisés extérieurs accrédités par le Ministère de la Santé. Depuis plusieurs années, aucun de nos produits finis, de cosmétique et d'hygiène corporelle, n'a fait l'objet de tests de tolérance sur animaux.

Néanmoins , le 7ème amendement de la Directive Cosmétique 76/768/CEE publiée le 11 Mars 2003, prévoit l'interdiction de la commercialisation des produits finis ou matières premières testés sur animaux à partir du 11 Mars 2009. Ceci obligera à un recours progressif à des méthodes alternatives validées. Nous vous assurons donc de notre vigilance quant au développement et à l'application de ces nouvelles méthodes.

Vous remerciant de votre fidélité, nous vous prions d'agréer, Mademoiselle et chère cliente, l'expression de nos salutations distinguées.


Nathalie DANNE
Service Consommateurs



Conclusion : Carrefour ne reconnaît pas clairement tester ses produits destinés à l'élaboration de cosmétiques sur les animaux, et noie le poisson en affirmant que les produits finis ne sont pas testés de cette façon. Or, les produits finis ne peuvent plus être testés sur les animaux depuis 2004, tandis que la majorité des matières premières le sont. Un jeu de mot bien connu des fabricants de cosmétiques.


J'ajouterais qu'il y a une contradiction entre "Depuis plusieurs années, aucun de nos produits finis, de cosmétique et d'hygiène corporelle, n'a fait l'objet de tests de tolérance sur animaux. Néanmoins , le 7ème amendement de la Directive Cosmétique 76/768/CEE publiée le 11 Mars 2003, prévoit l'interdiction de la commercialisation des produits finis ou matières premières testés sur animaux à partir du 11 Mars 2009. Que vient faire ce "néanmoins" entre deux phrases qui ne s'opposent pas ?

Commenter cet article